Pulhapanzak – Copan Ruinas 230,5 kilomètres

Lundi 26 mars 2018

La route aujourd’hui a été très mauvaise, entre les routes défoncées, les routes en défections, les chapeaux de gendarmes et j’en passe, les 230 kilomètres ont été difficiles à faire. D’énormes camions transportent de la canne à sucre, nous avons beaucoup de problèmes pour les doublés.

En fin d’étape nous avons passé un chapeau de gendarme où de la ferraille sortait du béton, quelques kilomètres plus loin un automobiliste qui nous doublait nous a fait signe que nous avions crevé la roue arrière. Après avoir changé la roue, (un automobiliste s’est arrêté et nous a donné un coup de main, c’est très sympa) nous nous sommes arrêtés dans une “llantas” (garage pour réparer les crevaisons) pour faire réparer le pneu. Jean Marc et Monique arrivaient sur l’entre fait, ils ont un amortisseur qui perd l’huile et qui tape un peu, je pense qu’ils vont devoir le changer. À part tous ces problèmes, nous avons fait la visite du premier site Maya de l’Amérique centrale El Puente , il est très bien conservé et bien entretenu.

Les paysages du Honduras sont assez jolis, malgré les routes en très mauvaises états. La pauvreté est très présente, il y a beaucoup de personnes qui vivent dans des taudis et qui sont en états de dénutrition.

.

One comment on “Pulhapanzak – Copan Ruinas 230,5 kilomètres”

  1. Armand dit :

    Salut les amis
    Et bien moi aussi je vais faire du bois ces jours … mais avec des moyens de transport un peu plus adaptés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.